Les auteurs de violences conjugales

Les violences conjugales s’inscrivent dans des rapports sociaux de genre basées sur la domination des hommes sur les femmes.

Leur toute puissance dans leurs comportements leur paraît tout à fait normale. Le combat pour le droit des femmes a fait évoluer la prise en compte des violences conjugales relevant dorénavant des crimes et délits. La loi interdit l’usage de la violence. Les auteurs de violence sont des personnes délinquantes passibles d’une condamnation judiciaire.

Selon le groupe de travail mené par le Docteur Roland Coutanceau, celui-ci repère 3 profils :

  • Le premier profil est un sujet immature, dans la normalité, où la domination masculine est présente.
  • Le second profil concerne une grande part des auteurs de violence. Ce sont des sujets ego centrés présentant de multiples problématiques (difficultés à exprimer leurs émotions, difficulté d’autocritique ….).
  • Le troisième profil s’adresse aux auteurs présentant une dimension paranoïaque et mégalomaniaque. Ces personnalités sont aux prises avec des difficultés majeures pour vivre leur vie de façon autonome, tant la pression est présente dans le relationnel du quotidien. Dans ces cas de figure, la violence s’inscrit dans une conflictualité quotidienne.

« De façon générale, en dehors même des traumatismes, la personnalité d’un individu est influencée par son éducation et son environnement social. C’est ainsi qu’actuellement, dans notre société occidentale,nous rencontrons peu de pathologies névrotiques et beaucoup plus de pathologies narcissiques … cela n’est pas sans influence sur les modalités des violences conjugales telles qu’elles se présentent actuellement.»

« Tous les hommes violents ont une tendance à minimiser leurs gestes, à se trouver des causes externes, notamment en tenant leur conjointe pour responsable … Or, contrairement à ce que l’homme prétend, ce n’est pas un comportement précis de sa compagne qui provoque son déchaînement, mais il se sert de ce prétexte pour justifier sa colère, ses insultes, ses gestes agressifs. Tous les récits des victimes décrivent des hommes qui deviennent irritables sans raison apparente … Les causes extérieures qu’ils invoquent sont très stéréotypées. ».

« Ce peut être le stress (il est énervé en raison de soucis d’argent, au travail etc), une provocation de leur femme (elle a mis une jupe trop courte, est rentrée en retard, etc. …), et dans ce cas l’agression s’apparente à une correction … Une autre excuse enfin, fréquemment mise en avant par les hommes, mais également par les intervenants extérieurs, est l’alcool … Or, ce n’est pas l’alcool qui provoque directement la violence, il permet seulement de libérer la tension interne jusque-là contenue, en créant un sentiment de toute puissance. L’alcoolisation ne doit pas être synonyme de déresponsabilisation. Il faut d’ailleurs préciser que tous les alcooliques ne sont pas violents et que des alcooliques sevrés peuvent le rester…».

De même, « Tous les hommes violents n’ont pas subi de traumatisme dans l’enfance ». Lorsque c’est le cas, il est important de reconnaître chez eux les séquelles et les marques qu’a pu laisser une enfance douloureuse, mais cela ne les tranforme pas ipso facto en malades ou en monstres et ne les dégagent en rien de la responsabilité de leurs actes.»
Marie-France Hirigoyen, Docteure en médecine, spécialisée en psychiatrie – extrait de l’ouvrage « Femmes sous emprise, Les ressorts de la violence dans le couple »- édition Oh ! – 2005.

« J’ai été vite frappé par les ressemblances entre nos galères de maris violents. Le monstre a presque toujours les mêmes traits.« C’est de sa faute », disait en substance chaque nouvel arrivant. Nous avions tous ce même réflexe de déculpabilisation.(…) « elle me provoque », « elle aime ça », « elle le cherche bien », « elle me pousse à bout pour que je craque ». (…) Chacun le formulait à sa manière mais le résultat était toujours le même ». « Pire, nous nous sentions tous « utiles » à l’épouse ou la compagne que nous aimions et que nous battions ».

La puissance est apprise : « le parcours des garçons est différent de celui des filles. Dès la naissance, il est plus valorisant d’être de sexe masculin ; d’ailleurs, dans certains pays, on se débarrasse encore des petites filles à la naissance. Pour beaucoup, la masculinité, c’est la capacité de s’imposer de défendre ses droits, d’être brave et fort. Cela se passe sur le terrain du pouvoir de la domination, de la possession et du contrôle. La société prépare les garçons à occuper un rôle dominant … Ces hommes que les stéréotypes culturels continuent à décrire comme forts, puissants, solides, ne se sentent pas à la hauteur face à une société qui leur demande toujours plus. ».
Frédéric Matwies – extraits de l’ouvrage « Il y avait un monstre en moi – témoignage d’un ex-mari violent » – édition Michalon – 2011.

« J’ai longtemps pensé que j’étais le plus malheureux des deux » « On n’est pas un mari violent à plein temps. Je crois que c’est le plus délicat à comprendre quand on n’a jamais été confronté de près à cette calamité. Dans la rue, au supermarché, au jardin public… Qui aurait pu se douter ? Personne. (….) Si vous croisez une femme avec un bras en écharpe ou un pansement sur le front, pensez-vous immédiatement qu’elle est battue ? ».
Frédéric Matwies – extraits de l’ouvrage « Il y avait un monstre en moi – témoignage d’un ex-mari violent » – édition Michalon – 2011.

Comment prévenir la récidive ?

Par des réponses judiciaires
Pour sortir d’une situation de violence conjugale, il est important pour la victime et pour l’auteur d’obtenir une réponse judiciaire. Le dépôt de plainte est le premier acte pour dénoncer les violences. La victime peut déposer plainte en dehors de son lieu d’habitation. Il est possible de déposer plainte sans certificat médical même si ce document constitue un élément de preuve important.

Modèle de certificat médical : www.stop-violences-femmes.gouv.fr

Le retrait ultérieur d’une plainte (sous pression ou non) n’entraîne pas nécessairement l’arrêt des poursuites pénales, qui sont de la responsabilité du Procureur de la république.

La non réponse judiciaire (classement sans suite notamment…) génère, sur la victime, un sentiment d’incompréhension et d’impuissance et renforce le sentiment de toute puissance chez l’auteur.

Par l’accompagnement spécialisé pour les auteurs

L’outil essentiel pour la prise en charges des auteurs de violences est la technique de groupe : groupe de paroles, stage de citoyenneté (lien fiche prise en charge auteurs).

Par l’éducation

A l’égalité entre les femmes et les hommes reste la meilleure parade aux comportements violents !

VOIR FICHE RESSOURCE THÉMATIQUE DÉMARCHES JUDICIAIRES ET INFORMATIONS JURIDIQUES

Les femmes à l’honneur – conférence du mercredi 30 mai à 20h30 Batz Sur Mer

Publié le 17 mai 2018

Nous interviendrons lors de la conférence-débat sur les conditions des femmes au XXIe siècle organisée par la Mairie de Batz-Sur-Mer (salle des Fêtes) aux côtés de la Déléguée départementale aux droits des femmes et à l’égalité entre les hommes et les femmes et la Présidente du Centre d’informations du droit des femmes et des familles […]

Le Chai ô Féminin – 14 et 15 avril 2018 Le Pallet

Publié le 30 avril 2018

             

Self défense avec l’association Krav Maga Women Protect – dimanche 11 mars 2018

Publié le 16 mars 2018

Manifestation organisée dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes.Nous participons à cet évènement.    

8 mars 2018 – Des métiers à partager !

Publié le 28 février 2018

Venez nous retrouver au Château de Châteaubriant samedi 10 mars !

Actions et évènements (archives 2017)

Publié le 27 février 2018

25 NOVEMBRE 2017       11 MAI 2017 – RÉACTION À L’INTERPELLATION DE L’ASSOCIATION FEMMES EN DÉTRESSE 27 AVRIL  2017 – 18h30- ASSEMBLÉE GÉNÉRALE SOLIDARITÉ FEMMES LOIRE-ATLANTIQUE ET LECTURE SPECTACLE 7 AVRIL  2017 – 11h30- FEMME TUÉE PAR SON CONJOINT RASSEMBLEMENT DEVANT LE PALAIS DE JUSTICE D’ANGERS 8 MARS 2017 – EN GRÈVE ! […]

Actions et évènements ( archives 2011 – 2016 )

Publié le 14 mars 2017

Ensemble des évènements juqu’au 31 décembre 2016

Plan interministériel de mobilisation et de lutte contre les violences faites aux enfants – 2017/2019

16 mars 2018

Pour pouvoir pleinement prendre la mesure des violences faites aux enfants, et ainsi mieux les prévenir et les combattre, ce plan a pour ambition de développer les connaissances sur les violences, notamment physiques et sexuelles (axe 1).C’est en repérant plus systématiquement et en révélant davantage les violences faites aux enfants qu’elles pourront être mieux prises […]

Vers l’égalité réelle entre les femmes et les hommes – Chiffres clés édition 2017

16 mars 2018

La brochure des chiffres-clés Vers l’égalité réelle entre les femmes et les hommes – l’Essentiel, préparée chaque année par le Service des droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes (SDFE) de la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS), en partenariat avec les services statistiques ministériels, rassemble les dernières données […]

5e plan de mobilisation et de lutte contre toutes les violences faites aux femmes – 2017/2019

16 mars 2018

Le 5ème plan de mobilisation et de lutte contre les violences (2017-2019) permettra à toutes les femmes victimes de violences, d’accéder à leurs droits, le droit d’être protégées, le droit d’être accompagnées, pour sortir des violences et se reconstruire.Pour cela, le plan fixe trois objectifs, dont l’atteinte sera évaluée par le Haut Conseil à l’Egalité […]

4e plan interministériel de prévention et de lutte contre les violences faites aux femmes – 2014/2016

16 mars 2018

Ce plan est construit autour de trois priorités : 1. Organiser l’action publique autour d’un principe d’action simple : aucune violence déclarée ne doit rester sans réponse. 2. Protéger les victimes 3. Mobiliser l’ensemble de la société Plan en téléchargement : 2013-11-22 – Plan de lutte contre les violences

Campagne : les #DroitsDesFemmes ont besoin de moyens en plus, pas en moins !

20 juillet 2017

Suite à l’annonce d’une réduction du budget pour les Droits des Femmes, une campagne à été lancée aujourdhui par un collectifs d’associations féministes, dont la FNSF. Nous soutenons également cette initiative. Merci de relayer cette campagne le plus possible sur vos canaux de diffusion : http://thecampaign.io/retablissez-le-budget-des-droits-des-femmes/ Via ce site vous pouvez relayer sur les réseaux sociaux […]

Un guide juridique pour les femmes victimes de violences conjugales

2 février 2016

Comment engager des poursuites ? Peut-on obtenir l’incarcération de l’agresseur ? A-t-on le droit, suite à des coups, de quitter le domicile ? Comment protéger l’enfant d’un père violent à l’endroit de sa mère ? … etc… Autant de questions auxquelles ce guide répond.  

Excision parlons-en !

29 juin 2015

Chaque été, des milliers de petites filles et d’adolescentes issues des migrations retournent dans les pays d’origine de leurs parents pour les vacances. Elles peuvent y subir une mutilation sexuelle féminine. Celle-ci peut être l’expression d’une volonté des parents, qui en ont fait l’objectif du voyage ou bien être perpétrée malgré leur opposition, en raison […]

Plan Égalité Femmes Hommes – Ville de Nantes

10 mars 2015

A l’initiative de la Ville de Nantes, acteurs publics et associatifs se mobilisent contre les inégalités entre les femmes et les hommes. SOlidarité femmeS Loire-Atlantique s’est associée à ce plan.

8 mars 2018 à Châteaubriant – Des métiers à partager !

15 mars 2018

                                       

Articles presse (archives 2017)

1 mars 2018

Mobilisation contres les violences faites aux femmes – RAFU 25 novembre 2017        

Articles presse (archives 2016-2015)

1 mars 2018

25 novembre 2016 –  Journée Internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes 23 janvier 2016 – soutien à Jacqueline Sauvage – Presse Océan Lire plus de publications sur Calaméo   25 novembre 2015 – Journée internationale pour l’élimination de la violence envers les femmes  – Presse Océan et Nantes Passion Lire plus […]

TOM et LÉNA – MIPROF

16 mars 2018

Ce film pédagogique et son livret d’accompagnement portent sur l’impact des violences au sein du couple sur les enfants ainsi que de l’impact sur la parentalité. Ils visent à améliorer le repérage, la prise en charge et l’orientation par le-la professionnel-le. Fiche technique : Réalisé en 2015 par Johanna Bedeau avec Swann Arlaud et Sarah […]

Élisa – MIPROF

15 mars 2018

Réalisé en 2014 par Johanna Bedeau avec Laure Calamy et Aurélia Petit , à l’initiative la MIPROF en partenariat avec l’association nationale des étudiants sages-femmes, le collège national des sages-femmes, le conseil national de l’ordre des sages-femmes, la Société Française de Maïeutique composée de : Association nationale des sages-femmes libérales, Association nationale des sages-femmes orthogénistes, […]

Anna – MIPROF

15 mars 2018

Réalisé à l’initiative de la MIPROF (Mission interministérielle pour la protection des femmes contre les violences et la lutte contre la traite des êtres humains) en 2013 par Johanna Bedeau et Laurent Benaïm, avec Aurélia Petit et Marc Citti , ce court-métrage, d’une durée totale de 15 minutes, se découpe en 3 parties illustrant successivement […]

Conférence avec Patric Jean autour de son ouvrage « Les hommes veulent-ils l’égalité ? »

14 mars 2017

Conférence avec Patric Jean autour de son ouvrage « Les hommes veulent-ils l’égalité ? » organisée par SOlidarité femmeS Loire-Atlantique le 28 avril 2015

Cache Cache, la violence conjugale tue aussi des enfants – 2014

14 mars 2017

Cache Cache, la violence conjugale tue aussi des enfants – 2014 – Fédération Nationale Solidarité Femmes Agence Windsor Paris

De l’ombre à la vérité – 2014 – Johan Amselem

14 mars 2017

De l’ombre à la vérité – 2014 – Johan Amselem EICAR

Le Souffle – 2013 – Fédération Nationale Solidarité Femmes

14 mars 2017

Le Souffle – 2013 – Fédération Nationale Solidarité Femmes Agence W&Cie

FRED et MARIE / MARIE et FRED – 2012 – Fédération Wallonie-Bruxelles, de la Walonne et de la CoCoF

14 mars 2017

FRED et MARIE – 2012 – Fédération Wallonie-Bruxelles, de la Walonne et de la CoCoF MARIE et FRED – 2012 – Fédération Wallonie-Bruxelles, de la Walonne et de la CoCoF